Thief of Hearts
Bienvenue à toi !
N'oublie pas de te connecter sous ton pseudonyme dofus.
Nous espérons que tu te plairas sur notre forum.
Bon jeu à toi !



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue
Statistiques du 12/07:
Niveau de la guilde : 120
Nombre de membres : 68
Niveau moyen : 181
Possessions : 10 maisons, 8 enclos
Alliance: ELYSION
Recrutement : Ouvert
Dernière recrue : Azalax
Bonnes vacances ;)

Partagez | 
 

 La revanche du damné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aldwin
Mangeur de vies
avatar

Balance Messages : 1464
Points : 9304
Date d'inscription : 16/04/2012
Age : 22
Localisation : Là où tu ne t'y attends pas

MessageSujet: La revanche du damné   Mer 28 Nov - 22:49

Chapitre 1 : Perdition.

_ Qui suis-je ?

Il regarda ses mains et fut effaré. Il n’avait plus que les os. Pas de peau, pas de chair, pas de muscle, seulement ses os seyants. Il regarda ses bras. C’était pareil. Puis ses pieds, ses jambes, son ventre… son corps tout entier était en fait uniquement composé d’os. Il était un tas d’os mouvant.

_ Pourquoi… suis-je en vie ?

Un mot résonna alors dans sa tête, ou plutôt dans son crâne. « sram ». Oui. Quinze classes dans le monde des douze. Était-il un sram, ces êtres fourbes et malsains revêtissent une cape en lambeaux dissimulant leur corps composé uniquement du squelette ? Pourquoi ? En était-il un avant ? Pourquoi ne se souvenait-il de rien ? Sa tête lui faisant atrocement mal… non, décidément… son crâne lui faisait mal. Il regarda tout autour de lui. Tout était noir. Le royaume du mal ? Étais-ce cela ? Était-il vraiment mort ? Il essaya d’avancer, mais son corps bougeait au ralenti, comme s’il était sous l’eau. Il jeta un regard en l’air et vit de la lumière, ce qui confirma son hypothèse. Il était au fond d’une eau profonde.

_ C’est bien joli tout ça… mais je fais comment pour remonter moi, sans air pour m’élever ? Un tas d’os, ça coule…

Il tenta tout de même de battre des bras de façon ridicule pour remonter, sans le moindre succès. Désespéré, il fini par renoncer et avancer droit devant lui à une vitesse horriblement lente. Des heures passèrent, longues et ennuyeuses, où il observait la luminosité augmenter extrêmement lentement. Il avait passé tellement de temps à marcher qu’un ne parvint pas à s’arrêter. Ses jambes se mouvaient seules, et il se heurta de plein fouet à un poteau de bois planté au milieu de l’eau.

_ Et merde… marmonna-t-il en se massant le crâne à l’endroit de l’impact.

Ses mots se transformèrent sous l’eau en un « glouglou » incompréhensible, ajoutant au ridicule. Les pichons devaient bien se marrer. Il s’appuya alors sur le haut des planches de bois qui recouvraient sa tête et s’en servit pour remonter à la surface, sur un port soutenu par des pilotis, dont celui qu’il avait percuté. Un cri strident parvint à ses… oreilles ?

_ Hum..?

_ Vous m’avez fais peur ! Sortir de l’eau comme ça, juste devant les gens… vous êtes fous !

_ Je n’arrivais pas à remonter, madame, répliqua-t-il à la femme effarée. Dîtes moi, où suis-je ?

_ Au port de Madrestam. Mais qui êtes-vous ?

_ Bonne question, dont j’espère trouver rapidement la réponse. Bonne journée, madame.

Puis il fit une courbette de gentleman et continua son chemin sous le regard étonné de l’enutrofette à qui il avait failli causer une crise cardiaque. Le port de Madrestam… Cela ne l’aida pas à se souvenir de quoi que ce soir. Il résonnait dans sa tête comme ceux qu’un enfant apprend.

De nombreuses personnes se trouvaient dans les environs, allant et venant, vaquant tous à leurs occupations. Le sram, perdu, marcha au hasard, jusqu’à se qu’une main peu chaleureuse se pose sur son épaule, ou ce qu’il en restait.

_ Tu es perdu ? Demanda une voix.

Il se retourna et vit face à lui trois personnages à l’air barbare, fortement armés, et peu amicales.

_ En effet. Je ne sais pas même où je me trouve.

_ Ne t’en fais pas, nous allons te conduire à la ville la plus proche, le  « rassura » l’un d’eux avec un sourire malsain.

_ Très aimable à vous, messieurs ! S’exclama-t-il en s’inclinant en guise de gratitude.

Il les suivit alors, jouant le pauvre naïf. Ces trois bougres étaient en fait les naïfs dans cette histoire. En vérité… une lueur rouge sang illumina ses yeux tandis qu’il réfléchissait passionnément à la façon la plus sadique de les tuer.
Revenir en haut Aller en bas
 
La revanche du damné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ame damnée cherche RP [demande terminée]
» Elric - Scénario Second : "Le Peuple Damné" (1)
» Azazel • Club des damnés [ LIBRE ]
» Les damnés de la 13eme marque
» Arche des Âmes Damnées - Roi des Tombes [CONVERSION]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thief of Hearts :: Espace détente :: Les contes des voleurs-
Sauter vers: