Thief of Hearts
Bienvenue à toi !
N'oublie pas de te connecter sous ton pseudonyme dofus.
Nous espérons que tu te plairas sur notre forum.
Bon jeu à toi !



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue
Statistiques du 12/07:
Niveau de la guilde : 120
Nombre de membres : 68
Niveau moyen : 181
Possessions : 10 maisons, 8 enclos
Alliance: ELYSION
Recrutement : Ouvert
Dernière recrue : Azalax
Bonnes vacances ;)

Partagez | 
 

 Ryuu-ko, Iop parmi les dragons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryuu-Ko
Simpleton
avatar

Gémeaux Messages : 10
Points : 79
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 23
Localisation : devant mon pc

MessageSujet: Ryuu-ko, Iop parmi les dragons   Lun 7 Mai - 22:05

La tension était palpable… Le guerrier se tenait droit malgré les nombreuses blessures que son ennemi lui avait infligées. Il regardait le sol, les poings serrés, des larmes coulant sur les joues. Les cicatrices de son torse et de son dos étaient sur le point de se rouvrir, de son genou gauche une lumière bleu turquoise était visible. Tout à coup une enfant me posa une question.

— Bo…bonj…our…
— Que veux-tu, petite fille ?
— Tu z'es bien Kumo ?
— Oui c'est exact, que fais-tu ici ?
— Ze voulais le voir, tout le monde parle de lui que ça choit en bien à bonta, ou en mal à brâkmar. Ze veux devenir forte comme lui.
— Hmm s'il est ce qu'il est, c'est en grande partie dû à son passé, je ne crois pas m'avancer pour dire que je ne connais personne ayant souffert plus que lui dans son enfance.
— Son hichtoire, ze veux la savoir.


La petite fille sanglota.

— Bien que je doute que ça soit le moment je vais te compter l'histoire de Ryuu-ko, le fils de dragon.

Je commençai a raconter l'histoire du Iop.

— Ryuu-ko naquit à Bonta dans une taverne, fils de parents crâs. Son père, ivre lors de sa naissance, obligea sa mère à abandonner l'enfant dans la taverne. Il fut donc adopté par un cra nommé Akuma. Akuma était haut gradé dans la milice bontarienne et sa puissance faisait peur à plus d'un. Mais voyant que l'enfant qu'il avait adopté ne disait toujours pas le moindre son à l'âge de 7 mois, il décida, une nuit de pleine lune, de tuer le bébé. Pour ce faire il monta donc en haut de la muraille de bonta à trois heures du matin, heure où tout le monde dormait. Il attacha le bébé à une flèche, banda son arc et lança le sort flèche destructrice. C'est à ce moment-là qu'il se passa une chose pour le moins inhabituelle : alors que le nourrisson allait mourir dans l'explosion, une grande dragonne blanche le sauva d'une mort certaine puis s'envola. Le pauvre petit resta dans le coma plusieurs années, durant ces sept années, la dragonne le soigna. Elle alla même jusqu'a offrir de son propre sang et de son propre corps pour le sauver. Oui, elle lui donna du sang car il en avait perdu beaucoup, mais la dragonne donna aussi à l'enfant un os de son aile pour remplacer son tibia pour qu'il ne soit pas handicapé. C'est alors qu'elle l'entraîna aux arts Iop, car lui, fils de crâ, n'arrivait pas à toucher un bouftou à un mètre avec une flèche. Mais elle savait une chose : son cœur était bon, elle décida donc de lui enseigner l'art des cœurs de Iop. Il était petit et maigre, cependant elle savait qu'au combat les apparences importent peu et que seuls l'entraînement, la persévérance, le respect de son adversaire et la cause pour laquelle on se bat mènent à la victoire. Le jeune disciple de Iop apprit donc d'un dragon, sa force était moyenne, il était plutôt flemmard et peureux, la moindre arakne le faisait fuir. Il râlait prétextant que les entraînements qu'il suivait ne servaient à rien. Aussitôt qu'il se plaignait la dragonne le frappait très fort avec chaque fois la même réplique « Si tu ne veux plus avoir peur, plus avoir mal, arrêter de fuir deviens plus fort, toujours plus fort. » Alors le Iop s'entraîna durant plus de dix longues années. Il avait un niveau moyen, mais était capable de se défendre, du moins c'est ce qu'il pensait. Le jour de ses dix-sept ans, il alla à un tournoi organisé par une guilde Iop, il finit dernier. Tous les autres Iop se moquèrent de lui, le soi-disant fils de dragon, le vainqueur du tournoi lui lança un regard méchant et lui dit : « Eh toi, le nul, arrête tes salades, les dragons, ça n'existe pas et tous les vrais Iop sont dans cette guilde et sont allés à l'école du temple Iop. Retourne avec ta dragonne imaginaire, du moins avec cette saloperie que tu appelles ta mère. » À ces mots, Ryuu se mit en colère et avant que personne ne puisse voir ce qu'il s'était passé, le vainqueur du tournoi était à terre et très amoché, Ryuu se tenait debout à côté et dit : « Insulte-moi si ça te fait plaisir et te donne un sentiment de ce que tu appelles la puissance, mais touche ou insulte les êtres qui me sont chers et je montrerai ce qu'est la puissance. » Il comprit alors ce que lui avait enseigné sa mère de substitution ; ce n'était pas le pouvoir de se battre, non, elle lui avait donné le pouvoir de protéger, protéger ce qui lui était cher pour ne plus avoir à souffrir. Ruu-ko jura alors de ne se battre que pour des causes justes et de s'entraîner encore plus. Il alla retrouver la dragonne et ne pouvait imaginer ce qui allait se passer.
Il s'était entraîné dans la montagne koalak et habitait peu loin du zaap, mais devant sa maison, ce soir-là, le corps sans vie ou presque de la dragonne gisait sur le sol. Il courut et se rapprocha, la dragonne ouvrit les yeux et commença : « Mataqua, non Ryuu-ko comme tu désires que l'on te nomme ainsi. Je vais partir, ne t'inquiète pas je reviendrai quand le monde sera prêt à nous recevoir, nous dragons ; n'oublie jamais ce que je t'ai enseigné, bats-toi pour ce que tu crois être juste et ne te fie qu'aux règles que te dicte ton propre cœur. Tu es seul, mais le monde des douze est vaste, trouve-toi des amis pour lesquels tu seras prêt à mourir et qui seront prêts à mourir pour toi, des amis qui jamais ne te laisseront seul. Je reviendrai je t'ai… » La dragonne n'eut pas le temps de finir sa phrase, qu'elle se désassembla en milliers de particules spirituelles. Ryuu pleurait et souffrait terriblement ; c'est à ce moment qu'il fit ma connaissance. Je sortis d'un coin du toit de sa maison, et commença à lui parler. Notre dialogue fut long et il apprit qu'il pouvait communiquer avec chaque être dans le monde grâce à son sang mêlé. Après des mois de recherche, il apprit que l'homme qui avait blessé sa mère était un crâ du nom de Akuma ; cette nouvelle le rendit fou de rage et il traqua Asuma, mais en réalité c'était Akuma qui traquait son ancien fils adoptif pour pouvoir le tuer. Ce que tu vois là, c'est le début du combat entre Akuma et Ryuu mais Ryuu est très mal en point alors qu'Akuma n'a pas encore montré sa véritable puissa…
— Chtop m'dame l'arakne, regardez-le.
Revenir en haut Aller en bas
http://ryushira.forumgratuit.org/
 
Ryuu-ko, Iop parmi les dragons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charlie Weasley - Ma vie parmi les dragons
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» École - Suiken Ryuu
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thief of Hearts :: Espace détente :: Les contes des voleurs-
Sauter vers: